1964

La Mustang étant née du concept d'un convertible, il est normal de le voir proposé dès la première année au catalogue.

Le hard-top est également disponible.

La Mustang 64 1/2 est reconnaissable à sa dynamo (remplacée dès 1965 par un alternateur) dont le témoin de tableau de bord est pourvu du sigle "gen" et ses poussoirs de poignée couleur carrosserie.

Ce tableau de bord est en tout points conforme à celui de la Falcon, autre modèle de la gamme Ford sur lequel la Mustang puise une bonne partie de ses pièces mécaniques.

La grille de calandre est en forme de nid d'abeille, et le corral (cheval de calandre) est soutenu par deux barres verticales et horizontales.

Dès le premier millésime est proposé en option le très célèbre Rally pac, comprenant montre + compte tour gradué jusque 8000 tr/min et implanté sur la colonne de direction.

1965

Arrivée du célèbre carrossage Fastback.

La dynamo est remplacée par un alternateur d'ou le témoin "alt" qui prend place du "gen" sur le tableau de bord.

Le logo d'aile est un peu plus long (127 mm au lieu de 110).

Les poussoirs de poignée sont chromés et non plus peints de la couleur de la carosserie.

Les jantes de 13 pouces font place à des 14 pouces.

Apparition de la célèbre option "interior decor group" ou pony interior qui se constitue d'une sellerie avec des chevaux en relief, d'application de faux bois dans l'habitacle et de moquette au bas des portières.

Apparition de l'option "GT equipment group" disponible uniquement avec le 289 carbu 4 corps ou hi-perf. L'option comprend une suspension renforcée, double échappement, direction plus directe, freins à disques à l'avant, bandes latérales de décorations, feux de route dans la calandre, tableau de bord à 5 cadrans. Les fausses prises d'air chromées des ailes arrières disparaissent sur la GT.

1966

Disparition de la grille de calandre en nid d'abeille pour une plus classique en "lames" où le cheval de calandre n'est plus soutenu par les deux barres horizontales (sauf si option des feux longue portée)

La fausse prise d'air sur les ailes arrières est plus réaliste, les enjoliveurs de roue, eux, ont été redessinés.

Le tableau de bord reçoit quelques modifications.

Les couleurs ont été réassorties.

Les motorisations

Elles vont en croissant années après années.

La base pour 1964 est un 6 cylindres en ligne de 170 cubic inches de 101 chevaux directement emprunté à la Falcon.

Il fut rapidement remplacé en 1965 par une version améliorée de 200 cubic inches (120 chevaux à 4000 tr/min).

Les V8 se constituent pour 1964 d'un small block de 260 cubic inches (4261 cm3 et 164 chevaux) et du small block de 289 cubic inches carbu 4 corps pour une cylindrée de 4736 cm3 et 210 chevaux.

En 1965, quelques changements apparaissent : le 289 carbu 4 corps est légèrement modifié, sa puissance passant à 225 ch, une version avec carbu 2 corps apparaît (200 ch), mais le plus notable est l'arrivée du fabuleux 289 high performance de 271 chevaux à 6000 tr/min. Il est équipé d'un carburateur 4 corps autolite plus gros que les autres versions, s'accompagnant de grandes modifications du block (arbre à cames spécial, bielles renforcées, filtre à air spécial, double échappement).