1967

La Mustang va connaître un restylage, son capot va gagner en longueur, ses voies vont aussi gagner en largeur, et ce, dans le but de l'escalade de la puissance.

Le big block de 390 c.i. de la Ford Galaxy est désormais proposé sur la liste des options.

La calandre devient plus proéminente, et les "moustaches" entourant le cheval au galop font leur réapparition.

Les phares sont encore plus enfoncés dans les ailes.

Tous ces détails lui donnent encore plus une impression de sportive dévoreuse de bitume.

La poupe est elle aussi retouchée, elle est creusée, et désormais, les feux suivent l'arrondi de la poupe.

Modification également de la prise d'air de custode qui ne compte plus 5 volets, mais 12.

La fausse prise d'air d'aile arrière change également. Elle est très réaliste et se parre désormais de la couleur de la carrosserie.

La direction est moins démultipliée.

Les freins à disque bénéficient désormais de l'assistance de freinage par servofrein à dépresion.

L'option du rally pac disparaît, car le tableau de bord est redessiné et inclu désormais un compte tour (en option) placé juste à côté du compteur de vitesse.

De nombreuses options font leur entrée : la fameuse colonne de direction "tilt away" qui se décale automatiquement vers la droite lors de l'ouverture de la porte conducteur, libérant ainsi plus de place pour s'installer, le "cruise control" ou si vous préferez, régulateur de vitesse, réglant automatiquement la vitesse de croisière pour que l'on ai plus à appuyer sur la pédale (de 40 à 130 km/h) .

Le pack GT est bien sûr au rendez-vous avec désormais en plus, un bouchon de réservoir à ouverture rapide, et des pneus à flancs blancs.

Autre option "sportive" le "handling package", option très rare car très chère, et indivisible du groupe d'équipement GT. Cette option vise à l'amélioration de la tenue de route et la maniabilité, avec des ressorts plus raides, amortisseurs réglables, une direction plus directe, une barre stabilisatrice de plus gros diamètre, un différentiel à glissement limité, et des enjoliveurs imitants les jantes à rayons.

Autre particularité du millésime 1967 est la mise en avant de la sécurité. Désormais, l'ensemble de la gamme est équipée de ceintures de sécurité à l'avant et à l'arrière, de rétroviseurs extérieurs et freins à double circuit.

Disparition - également pour raison de sécurité - des papillons de roue.

1968

Les lettres F O R D disparaissent de l'extrémité du capot avant. Le cheval de calandre,lui, perd son relief et à nouveau ses deux barres horizontales.

Le dessin de la prise d'air factice d'aile arrière est simplifié et le groupe d'options GT reçoit désormais une bande latérale entourant la prise d'air factice d'aile arrière et formant ainsi un "C".

Le tableau de bord est légèrement modifié, et un nouveau volant fait son apparition.

Des répétiteurs de clignotants sont placés sur les ailes ainsi que dans les ouïes de capot.

Le fabuleux big block 428 Cobra Jet fait son apparition, et avec lui la prise d'air de carburateur sur le capot.

Le 428 CJ s'accompagne d'une suspension renforcée et surbaissée.

Les motorisations

1967

le 6 cylindres de 200 c.i. est reconduit, inchangé.

Le V8 de base est toujours le 289 c.i. carbu double corps de 200 chevaux, suit le 289 carbu 4 corps de 225 chevaux.

L'option hi-perf (289 c.i. 275 chevaux) va quand à elle être sérieusement concurrencé par ce "nouveau venu", le premier big block de la Mustang : le 390 c.i.. Il est hérité directement de la Ford Galaxy. Sa cylindrée est de 6391 cm3, son poids... 300 kilos ! Ce qui pose des problèmes de stabilité au niveau de la conduite. Sa puissance annoncée est de 320 chevaux. La raison de la vive concurrence du 390 avec le 289 HP réside dans le fait que le 390 est plus puissant... mais coûte 170 $ de moins !

1968

ça commence à devenir compliqué !

Le petit 6 cylindres est inchangé (200 c.i., 120 ch). Mais, exit les 289 carbu 4 corps et HP, ils font place à un tout nouveau small block de 302 cubic inches (4950 cm3) pour une puissance de 230 chevaux.

Subsiste donc uniquement la version carbu double corps du 289 dont la puissance est maintenant portée à 195 chevaux.

Du côté des big blocks, le 390 c.i. carbu 4 corps est reconduit et gagne 5 chevaux (325 ch), il s'accompagne d'une autre version carbu double corps dont la puissance est ramenée à 280 chevaux.

La véritable nouveauté est plutôt la venue de deux nouveaux big blocks :

  • un 427 cubic inches (6997 cm3) annonçant 390 chevaux et qui passera inconnu à cause de son prix exhorbitant,
  • et un plus célèbre 428 cubic inches "Cobra Jet" de 335 chevaux, une puissance annoncée qui en a fait sourire plus d'un : ce chiffre est en deça de la réalité : ce block développe en fait plus de 400 chevaux...